Accueil Infos santé Le chocolat noir pourrait-il avoir un effet hypotenseur ?

Le chocolat noir pourrait-il avoir un effet hypotenseur ?

Morceaux de chocolat noir

L’hypertension essentielle est une hypertension artérielle dont la cause n’est pas connue.

Le chocolat noir est un aliment populaire qui peut offrir de précieux bienfaits pour la santé.

Une étude de randomisation mendélienne a révélé que la consommation de chocolat noir était associée à une diminution du risque d’hypertension essentielle et éventuellement à une réduction du risque de caillots sanguins.

L’hypertension artérielle peut être dangereuse pour la santé cardiovasculaire. La prévention et la gestion de l’hypertension artérielle peuvent contribuer à garantir de nombreux résultats positifs en matière de santé, mais les chercheurs cherchent toujours à comprendre les meilleures méthodes pour prévenir l’hypertension artérielle.

Une récente étude Publié dans Rapports scientifiques sur la nature a examiné comment la consommation de chocolat noir peut aider à réduire le risque d’hypertension essentielle (hypertension artérielle).

Les résultats suggèrent également que la consommation de chocolat noir pourrait diminuer le risque de caillot sanguin, mais les chercheurs n’ont pas pu établir de relation causale.

Les résultats soulignent les avantages potentiels de cet aliment et la nécessité de recherches futures sur ses avantages potentiels pour la santé.

Les dangers de l’hypertension et les bienfaits du chocolat noir

Hypertension artérielle ou l’hypertension, c’est lorsque la force que le sang exerce sur les artères du corps devient trop élevée.

L’hypertension artérielle essentielle ou l’hypertension artérielle implique une hypertension artérielle qui n’a pas de cause connue. L’auteur non-étude, le Dr Rigved Tadwalkar, cardiologue certifié au centre de santé Providence Saint John’s à Santa Monica, en Californie, a expliqué à Medical News Today :

« L’hypertension essentielle est une condition médicale très répandue caractérisée par des niveaux de pression artérielle élevés sans cause sous-jacente apparente. C’est de loin la cause d’hypertension la plus fréquente dans le monde. L’hypertension essentielle se démarque comme le principal contributeur aux maladies cardiovasculaires, notamment les maladies coronariennes, l’insuffisance cardiaque et les accidents vasculaires cérébraux.

L’hypertension artérielle peut être gérée par des changements de mode de vie et certains médicaments. Cependant, les gens peuvent souvent agir pour prévenir l’hypertension artérielle ne se produise en premier lieu. En général, une alimentation saine, le maintien d’un poids santé et l’exercice peuvent aider.

Cependant, les chercheurs étudient également comment la consommation d’aliments spécifiques peut contribuer à la prévention de l’hypertension artérielle. Des recherches comme celle-ci pourraient amener les gens à faire des choix alimentaires sains plus spécifiques.

Le chocolat noir est un aliment présentant de nombreux avantages potentiels pour la santé que les chercheurs souhaitent étudier. Karen Z. Berg, auteure non-étude et diététiste nutritionniste agréée, a expliqué à Medical News Today :

« Pour que le chocolat soit considéré comme du « chocolat noir », il doit contenir au moins 50 % de matières solides de cacao, et de nombreux chocolats noirs sont composés de 70 %, voire 90 % de cacao, ce qui laisse beaucoup moins de place à d’autres additifs comme le sucre. C’est pourquoi le chocolat noir a tendance à être plus amer que les variétés de chocolat au lait.

« Le cacao est riche en flavanols, donc plus le pourcentage de cacao dans votre chocolat est élevé, plus les bienfaits pour la santé sont possibles. [D]Le chocolat à l’arche est également une bonne source de fibres, de fer, de magnésium, de phosphore et de zinc. Il est important de noter que pour en tirer le meilleur parti, vous devez choisir des formes de cacao plus naturelles. Il est également important de noter que plus le pourcentage de cacao que vous consommez est élevé, plus il contiendra de caféine.
— Karen Z. Berg

Comment le chocolat noir réduit le risque d’hypertension essentielle

Les chercheurs voulaient mieux comprendre comment le chocolat noir pouvait contribuer à réduire le risque de plusieurs maladies cardiovasculaires. Une façon dont les chercheurs peuvent également examiner une causalité possible consiste à utiliser une technique appelée Randomisation mendélienne.

Cette méthode consiste à examiner les différences génétiques pour prouver qu’une intervention particulière a un effet causal et contribue à éliminer le risque de causalité inverse. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une preuve parfaite, cela permet une sécurité et une collecte de données qui ne sont pas toujours possibles avec d’autres études en raison de problèmes éthiques.

Les chercheurs de cette étude ont pu utiliser les données d’études d’association à l’échelle du génome accessibles au public. Ils ont examiné la consommation de chocolat noir et le risque de plusieurs maladies cardiovasculaires, notamment l’hypertension essentielle, les maladies coronariennes, l’insuffisance cardiaque, les accidents vasculaires cérébraux, les caillots sanguins commençant dans les veines et les crises cardiaques.

Les résultats de l’analyse étaient prometteurs quant aux aspects positifs de la consommation de chocolat noir. Les chercheurs ont découvert qu’une consommation de chocolat noir génétiquement prédite peut contribuer à réduire le risque d’hypertension essentielle. Les données soulignent en outre une possible relation causale entre la consommation de chocolat noir et une diminution du risque d’hypertension essentielle.

Ils ont également découvert une association possible entre la consommation de chocolat noir et un risque réduit de thromboembolie veineusec’est-à-dire lorsqu’un caillot sanguin se forme dans une veine.

Des traitements à base de chocolat pour l’hypertension ?

Le Dr Tadwalkar a souligné que les résultats étaient prometteurs malgré les limites de l’étude.

« Les résultats de l’étude sont très prometteurs pour la prévention de l’hypertension essentielle. Si de futures recherches confirment la relation causale, elles pourraient ouvrir la voie non seulement à des recommandations diététiques, mais également à des composés ou extraits bioactifs dérivés du chocolat noir dans le développement de nouvelles thérapies pour la prévention ou la gestion de l’hypertension essentielle. En fin de compte, l’étude offre des possibilités passionnantes pour l’avenir de la prévention essentielle de l’hypertension », a-t-il expliqué à Actualités médicales aujourd’hui.

Les chercheurs n’ont trouvé aucune association entre la consommation de chocolat noir et d’autres maladies cardiovasculaires.

Le Dr Cheng-Han Chen, cardiologue interventionnel certifié et directeur médical du programme cardiaque structurel du centre médical MemorialCare Saddleback à Laguna Hills, en Californie, qui n’a pas participé à l’étude, a commenté ses réflexions sur l’étude en disant : MNT:

« Parmi les maladies étudiées, la consommation de chocolat noir était spécifiquement associée à un risque réduit d’hypertension, mais pas à d’autres pathologies. Bien qu’il s’agisse d’une découverte notable, ses implications cliniques sont limitées.

« La préoccupation clinique cardiovasculaire liée à l’hypertension concernerait son impact potentiel sur les taux d’affections qui en résultent, telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, mais aucune autre association entre la consommation de chocolat noir et d’autres affections cardiovasculaires n’a été identifiée. Je ne découragerais pas la consommation de chocolat noir sur la base de cette étude, mais je ne recommanderais pas non plus d’augmenter la consommation de chocolat noir sur la seule base de cette étude », a ajouté le Dr Chen.

Est-ce que manger plus de chocolat améliorera ma santé cardiaque ?

Cette recherche présente également des défis et des limites particuliers.

Premièrement, les données d’exposition sur la taille de l’échantillon étaient petites, ce qui peut avoir eu une incidence sur les résultats. Deuxièmement, ils ont perdu certaines des données récapitulatives sur les polymorphismes mononucléotidiques pour les accidents vasculaires cérébraux et l’insuffisance cardiaque, ce qui aurait pu affecter les résultats. La recherche a également utilisé des données d’ascendance européenne, ce qui signifie que les résultats ne peuvent pas être généralisés à d’autres populations.

Leurs recherches n’ont pas permis de réaliser certaines analyses, comme par exemple d’examiner la quantité de chocolat noir consommée ou le risque de maladies cardiovasculaires en fonction de facteurs comme l’âge ou le sexe. Il y avait également un biais potentiel en raison du chevauchement des échantillons. Enfin, il peut y avoir un certain risque de confusion concernant les données sur les maladies coronariennes.

Dans l’ensemble, les résultats soulignent les avantages potentiels du chocolat noir pour prévenir l’hypertension essentielle. Cela ouvre également la porte à de futures recherches dans ce domaine.

Le Dr Tadwalkar a noté ce qui suit :

« Plusieurs pistes de recherche passionnantes restent ouvertes à la suite d’études comme celle-ci. Les prochaines étapes consisteront à découvrir les mécanismes précis par lesquels la consommation de chocolat noir influence la santé cardiovasculaire. Cela pourrait impliquer l’utilisation de techniques génétiques avancées pour comprendre comment la consommation de chocolat noir pourrait influencer les modèles d’expression génétique pertinents pour la santé cardiovasculaire.

« En outre, des recherches plus approfondies pourraient approfondir l’impact potentiel du chocolat noir sur d’autres paramètres cardiovasculaires, tels que la formation et la progression de la plaque athéroscléreuse, la fonction et le remodelage cardiaques, ainsi que la coagulation sanguine et la fibrinolyse », a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here