Accueil Nutrition 7 avantages scientifiques du chardon-marie

7 avantages scientifiques du chardon-marie

28
0

Le chardon-Marie est un remède à base de plantes dérivé de la plante du chardon-Marie, également connu sous le nom de Silybum marianum.

Cette plante épineuse a des fleurs pourpres distinctives et des veines blanches, qui, selon les récits traditionnels, ont été causées par une goutte de lait de la Vierge Marie tombant sur ses feuilles.

Les principes actifs du chardon-Marie sont un groupe de composés végétaux connus sous le nom de silymarine (1).

Son remède à base de plantes est connu sous le nom d'extrait de chardon-Marie. L'extrait de chardon-Marie contient une grande quantité de silymarine (entre 65 et 80%) qui a été concentrée à partir de la plante de chardon-Marie.

La silymarine extraite du chardon-Marie est connue pour ses propriétés antioxydantes, antivirales et anti-inflammatoires (2, 3, 4).

En fait, il a été utilisé traditionnellement pour traiter les troubles du foie et de la vésicule biliaire, promouvoir la production de lait maternel, prévenir et traiter le cancer et même protéger le foie des morsures de serpent, de l'alcool et des autres poisons de l'environnement.

Voici 7 avantages scientifiques du chardon-Marie.

1. Le chardon-Marie protège votre foie

Chardon de laitPartager sur Pinterest

Le chardon-Marie est souvent promu pour ses effets protecteurs du foie.

Il est régulièrement utilisé en tant que thérapie complémentaire par les personnes atteintes de lésions hépatiques dues notamment à une maladie du foie liée à l’alcool, à une stéatose hépatique non alcoolique, à l’hépatite et même au cancer du foie (1, 5, 6).

Il est également utilisé pour protéger le foie contre les toxines telles que l’amatoxine, produite par le champignon de la mort, mortelle si elle est ingérée (7, 8).

Des études ont montré des améliorations de la fonction hépatique chez les personnes atteintes d'une maladie du foie qui prenaient un supplément de chardon-Marie, suggérant que cela pourrait aider à réduire l'inflammation du foie et les dommages au foie (9).

Bien que d'autres recherches soient nécessaires sur son fonctionnement, on pense que le chardon-Marie réduit les dommages au foie causés par les radicaux libres, qui sont produits lorsque votre foie métabolise des substances toxiques.

Une étude a également révélé que cela pouvait prolonger légèrement l'espérance de vie des personnes atteintes de cirrhose du foie en raison d'une maladie alcoolique du foie (10).

Cependant, les résultats des études ont été mitigés et tous n'ont pas constaté d'effet bénéfique de l'extrait de chardon-Marie sur les maladies du foie.

Ainsi, davantage d’études sont nécessaires pour déterminer quelle dose et quelle durée de traitement sont nécessaires pour des affections hépatiques spécifiques (2, 11, 12).

Et bien que l’extrait de chardon-Marie soit couramment utilisé en tant que thérapie complémentaire chez les personnes souffrant d’une maladie du foie, il n’existe actuellement aucune preuve qu’il puisse vous empêcher de contracter ces affections, en particulier si vous menez une vie malsaine.

Résumé L'extrait de chardon-Marie peut aider à protéger le foie contre les dommages causés par une maladie ou un empoisonnement, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires.

2. Cela pourrait aider à prévenir le déclin de la fonction cérébrale lié à l'âge

Le chardon-Marie est utilisé depuis plus de deux mille ans en tant que remède traditionnel pour des maladies neurologiques telles que la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson (13).

Ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes lui confèrent un potentiel neuroprotecteur et pourraient contribuer à prévenir le déclin de la fonction cérébrale que vous ressentez en vieillissant (14, 15).

Des études sur éprouvettes et sur des animaux ont montré que la silymarine prévient les dommages oxydatifs des cellules du cerveau, qui pourraient aider à prévenir le déclin mental (16, 17).

Ces études ont également montré que le chardon-Marie pouvait réduire le nombre de plaques amyloïdes dans le cerveau d'animaux atteints de la maladie d'Alzheimer (18, 19, 20).

Les plaques amyloïdes sont des grappes collantes de protéines amyloïdes qui peuvent s'accumuler entre les cellules nerveuses lorsque vous vieillissez.

Ils sont très nombreux dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, ce qui signifie que le chardon-Marie pourrait potentiellement être utilisé pour traiter cette maladie difficile (21).

Cependant, il n'y a actuellement aucune étude humaine sur les effets du chardon-Marie chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'autres conditions neurologiques telles que la démence et la maladie de Parkinson.

De plus, il n’est pas clair si le chardon-Marie est suffisamment absorbé par les humains pour permettre à des quantités suffisantes de passer à travers la barrière hémato-encéphalique. On ne sait pas non plus quelles doses il faudrait prescrire pour avoir un effet bénéfique (18).

Résumé Des études initiales sur éprouvette et sur des animaux ont montré que le chardon-Marie possède des caractéristiques prometteuses qui pourraient le rendre utile pour protéger la fonction cérébrale. Cependant, on ne sait pas pour l'instant si cela a les mêmes effets bénéfiques chez l'homme.

3. Le chardon-Marie pourrait protéger vos os

L'ostéoporose est une maladie causée par une perte osseuse progressive.

Il se développe généralement lentement sur plusieurs années et provoque des os fragiles et fragiles qui se cassent facilement, même après une chute mineure.

Des études expérimentales expérimentales sur des éprouvettes et sur des animaux ont montré que le chardon-Marie stimule la minéralisation osseuse et est potentiellement protecteur contre la perte osseuse (22, 23).

En conséquence, les chercheurs suggèrent que le chardon-Marie pourrait être un traitement utile pour prévenir ou retarder la perte osseuse chez les femmes ménopausées (24, 25).

Cependant, il n'y a actuellement aucune étude chez l'homme, son efficacité reste donc incertaine.

Résumé Chez les animaux, le chardon-Marie stimule la minéralisation osseuse. Cependant, comment cela affecte les humains est actuellement inconnu.

4. Cela pourrait améliorer le traitement du cancer

Il a été suggéré que les effets antioxydants de la silymarine pourraient avoir certains effets anticancéreux, qui pourraient être utiles pour les personnes traitées pour le cancer (9).

Certaines études animales ont montré que le chardon-Marie pouvait être utile pour réduire les effets secondaires des traitements contre le cancer (26, 27, 28).

Cela pourrait également permettre à la chimiothérapie de lutter plus efficacement contre certains cancers et même, dans certaines circonstances, de détruire les cellules cancéreuses (9, 29, 30, 31).

Cependant, les études chez l'homme sont très limitées et n'ont pas encore montré d'effet clinique significatif chez l'homme (32, 33, 34, 35, 36).

Cela peut être dû au fait que les personnes ne sont pas capables d’absorber suffisamment pour obtenir un effet médical.

Davantage d'études sont nécessaires avant de pouvoir déterminer comment la silymarine pourrait être utilisée pour aider les personnes sous traitement anticancéreux.

Résumé Il a été démontré que les ingrédients actifs du chardon-Marie amélioraient les effets de certains traitements contre le cancer chez les animaux. Cependant, les études humaines sont limitées et n’ont pas encore montré d’effets bénéfiques.

5. Il peut augmenter la production de lait maternel

L'un des effets rapportés du chardon-Marie est qu'il peut augmenter la production de lait maternel chez les mères allaitantes. On pense que cela fonctionne en utilisant davantage la prolactine, une hormone productrice de lait.

Les données sont très limitées, mais une étude contrôlée randomisée a montré que les mères prenant 420 mg de silymarine pendant 63 jours produisaient 64% de lait en plus que celles prenant un placebo (37).

Cependant, il s'agit de la seule étude clinique disponible. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats et l'innocuité du chardon-Marie chez les mères allaitantes (38, 39, 40).

Résumé Le chardon-Marie peut augmenter la production de lait maternel chez les femmes qui allaitent, bien que très peu de recherches aient été menées pour confirmer ses effets.

6. Il pourrait aider à traiter l'acné

L'acné est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Bien que non dangereux, il peut causer des cicatrices. Les gens peuvent aussi trouver cela douloureux et s'inquiéter de ses effets sur leur apparence.

Il a été suggéré que le stress oxydatif dans le corps pourrait jouer un rôle dans le développement de l’acné (41).

En raison de ses effets antioxydants et anti-inflammatoires, le chardon-Marie peut être un complément utile pour les personnes souffrant d’acné.

Il est intéressant de noter qu'une étude a montré que les personnes souffrant d'acné qui prenaient 210 grammes de silymarine par jour pendant 8 semaines ont présenté une diminution de 53% des lésions acnéiques (42).

Cependant, comme il s'agit de la seule étude, il est nécessaire de mener davantage de recherches de haute qualité.

Résumé Une étude a montré que le nombre de lésions d’acné sur le corps des personnes prenant des suppléments de chardon-Marie avait diminué.

7. Le chardon-Marie peut faire baisser la glycémie chez les personnes atteintes de diabète

Le chardon-Marie peut être une thérapie complémentaire utile pour aider à gérer le diabète de type 2.

On a découvert que l’un des composés du chardon-Marie pourrait agir de la même façon que certains médicaments antidiabétiques en contribuant à améliorer la sensibilité à l’insuline et à diminuer le taux de sucre dans le sang (43).

En fait, un examen et une analyse récents ont montré que les personnes prenant régulièrement de la silymarine présentaient une réduction significative de leur glycémie à jeun et de l'HbA1c, une mesure du contrôle de leur glycémie (44).

De plus, les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires du chardon-Marie peuvent également être utiles pour réduire le risque de développer des complications diabétiques telles que les maladies du rein (43).

Cependant, cette revue a également noté que la qualité des études n’était pas très élevée et qu’il faudrait donc davantage d’études avant de pouvoir formuler des recommandations fermes (44).

Résumé Le chardon-Marie peut aider à réduire le taux de sucre dans le sang chez les personnes atteintes de diabète de type 2, bien que des études plus approfondies soient nécessaires.

Le chardon-Marie est-il sûr?

Le chardon-Marie est généralement considéré comme sûr lorsqu'il est pris par la bouche (1, 45).

En fait, dans les études où de fortes doses ont été utilisées pendant de longues périodes, environ 1% seulement des personnes ont présenté des effets secondaires (1).

Lorsqu'ils sont rapportés, les effets secondaires du chardon-Marie sont généralement des troubles intestinaux tels que diarrhée, nausée ou ballonnement.

Certaines personnes sont invitées à faire preuve de prudence lors de la prise de chardon-Marie. Ceux-ci inclus:

  • Femmes enceintes: Il n’existe aucune donnée sur son innocuité chez la femme enceinte; il est donc généralement conseillé d’éviter ce supplément.
  • Les personnes allergiques à la plante: Le chardon-Marie peut provoquer une réaction allergique chez les personnes allergiques au Asteraceae/Composée famille de plantes.
  • Personnes atteintes de diabète: Les effets hypoglycémiants du chardon-Marie peuvent exposer les diabétiques au risque d'hypoglycémie.
  • Ceux avec certaines conditions: Le chardon-Marie peut avoir des effets œstrogéniques, qui peuvent aggraver les affections sensibles aux hormones, y compris certains types de cancer du sein.

Résumé Le chardon-Marie est généralement considéré comme sûr. Néanmoins, les femmes enceintes, celles allergiques à la Asteraceae Les membres de la famille des plantes, les diabétiques et toute personne présentant un problème de sensibilité aux œstrogènes devraient consulter un médecin avant de les prendre.

Le résultat final

Le chardon-Marie est un supplément sans danger qui présente un potentiel thérapeutique complémentaire pour diverses affections, notamment les maladies du foie, le cancer et le diabète.

Cependant, de nombreuses études sont de petite taille et présentent des défauts méthodologiques, ce qui rend difficile toute orientation ferme sur ce supplément ou toute confirmation de ses effets (46).

Globalement, davantage de recherche de haute qualité est nécessaire pour définir les doses et les effets cliniques de cette plante fascinante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here