Le jeûne intermittent est un mode d’alimentation qui est devenu populaire chez les personnes cherchant à perdre du poids.

Contrairement aux régimes et autres programmes de perte de poids, il ne restreint pas vos choix alimentaires ni votre consommation. Au lieu de cela, tout ce qui compte est quand tu manges.

Alors que certaines personnes prétendent que le jeûne intermittent peut être un moyen sûr et sain de perdre du poids, d’autres le considèrent comme inefficace et insoutenable.

Cet article explique si le jeûne intermittent fonctionne pour la perte de poids.

Couple dans une cuisine pratiquant le jeûne intermittent
Jeûne intermittent

Qu’est-ce que le jeûne intermittent?

Le jeûne intermittent implique de faire du vélo entre les périodes de repas et de jeûne.

La plupart des types de régimes alimentaires se concentrent sur la limitation de vos repas et collations à une plage horaire spécifique – généralement entre 6 et 8 heures par jour.

Par exemple, un jeûne intermittent 16/8 implique de limiter la consommation alimentaire à seulement 8 heures par jour et de s’abstenir de manger pendant les 16 heures restantes.

D’autres types consistent à jeûner pendant 24 heures une ou deux fois par semaine ou à réduire considérablement l’apport calorique quelques jours par semaine, mais à manger normalement pendant les autres.

Bien que la plupart des gens pratiquent le jeûne intermittent pour améliorer la perte de poids, il a également été associé à de nombreux autres avantages pour la santé. En fait, des études montrent que le jeûne intermittent peut améliorer la glycémie, réduire le cholestérol et augmenter la longévité (1, 2).

Sommaire

Le jeûne intermittent est un modèle d’alimentation populaire qui limite votre consommation de nourriture à une fenêtre temporelle spécifique. Cela ne limite pas le type ni la quantité de nourriture que vous mangez.

Est-ce que ça marche pour perdre du poids?

Plusieurs études montrent que le jeûne intermittent peut stimuler la perte de poids via plusieurs mécanismes.

Premièrement, limiter vos repas et vos collations à une fenêtre de temps stricte peut naturellement réduire votre apport calorique, ce qui peut favoriser la perte de poids.

Le jeûne intermittent peut également augmenter les niveaux de noradrénaline, une hormone et neurotransmetteur qui peut stimuler votre métabolisme pour augmenter la combustion des calories tout au long de la journée (3).

De plus, ces habitudes alimentaires peuvent réduire les niveaux d’insuline, une hormone impliquée dans la gestion de la glycémie. Des niveaux réduits peuvent augmenter la combustion des graisses pour favoriser la perte de poids (4, 5).

Certaines recherches montrent même que le jeûne intermittent peut aider votre corps à conserver plus efficacement sa masse musculaire que la restriction calorique, ce qui peut augmenter son attrait (6).

Selon une revue, le jeûne intermittent peut réduire le poids de près de 8% et réduire la graisse de 16% au maximum sur une période de 3 à 12 semaines (6).

Synergie avec céto

Lorsqu’il est associé au régime cétogène, le jeûne intermittent peut accélérer la cétose et amplifier la perte de poids.

Le régime céto, qui est très riche en graisses mais faible en glucides, est conçu pour relancer la cétose.

La cétose est un état métabolique qui oblige votre corps à brûler les graisses pour obtenir du carburant au lieu des glucides. Cela se produit lorsque votre corps est privé de glucose, qui est sa principale source d’énergie (sept).

La combinaison du jeûne intermittent avec le régime céto peut aider votre corps à contracter la cétose plus rapidement pour optimiser les résultats. Il peut également atténuer certains des effets secondaires qui se produisent souvent au début de ce régime, notamment la grippe céto, caractérisée par des nausées, des maux de tête et la fatigue (8, 9).

Sommaire

La recherche indique que le jeûne intermittent peut augmenter la perte de poids en stimulant la combustion des graisses et le métabolisme. Utilisé en complément du régime cétogène, il peut aider à accélérer la cétose afin de maximiser la perte de poids.

Autres bénéfices

Le jeûne intermittent a également été associé à plusieurs autres bienfaits pour la santé. Cela pourrait:

  • Améliorer la santé cardiaque. Il a été démontré que le jeûne intermittent diminue les niveaux de cholestérol total et LDL (mauvais cholestérol), ainsi que les triglycérides, qui sont tous des facteurs de risque de maladie cardiaque (dix, 11).
  • Soutenir le contrôle de la glycémie. Une petite étude portant sur 10 personnes atteintes de diabète de type 2 a révélé que le jeûne intermittent avait permis de faire baisser de manière significative la glycémie (12).
  • Diminuer l’inflammation. Plusieurs études ont montré que ces habitudes alimentaires pouvaient réduire certains marqueurs sanguins de l’inflammation (13, 14).
  • Augmenter la longévité. Bien que les recherches chez l’homme fassent défaut, certaines études chez l’animal suggèrent que le jeûne intermittent peut augmenter votre durée de vie et ralentir les signes de vieillissement (15, 16).
  • Protège la fonction cérébrale. Des études chez la souris révèlent que ce régime alimentaire peut améliorer le fonctionnement du cerveau et lutter contre des maladies telles que la maladie d’Alzheimer (17, 18).
  • Augmenter l’hormone de croissance humaine. Le jeûne intermittent peut naturellement augmenter les niveaux d’hormone de croissance humaine (HGH), ce qui peut aider à améliorer la composition corporelle et le métabolisme (19, 20).

Sommaire

Le jeûne intermittent est associé à de nombreux avantages pour la santé, notamment une inflammation réduite, une santé cardiaque et cérébrale améliorée et un meilleur contrôle de la glycémie.

Inconvénients potentiels

La plupart des gens peuvent pratiquer le jeûne intermittent en toute sécurité dans le cadre d’un mode de vie sain. Cependant, ce n’est peut-être pas le meilleur choix pour tout le monde.

Les enfants, les personnes atteintes d’une maladie chronique et les femmes enceintes ou qui allaitent devraient consulter un professionnel de la santé avant de commencer ce type de régime pour s’assurer qu’ils obtiennent les nutriments dont ils ont besoin.

Les personnes atteintes de diabète doivent également faire preuve de prudence, car le jeûne peut entraîner de dangereuses baisses de la glycémie et peut nuire à certains médicaments.

Alors que les athlètes et les personnes physiquement actives peuvent pratiquer le jeûne intermittent en toute sécurité, il est préférable de planifier les repas et les journées de jeûne autour d’entraînements intenses pour optimiser les performances physiques.

Enfin, ce mode de vie peut ne pas être aussi efficace pour les femmes. En fait, des études chez l’homme et chez l’animal indiquent que le jeûne intermittent peut avoir un effet négatif sur le contrôle de la glycémie chez les femmes, contribuer aux anomalies du cycle menstruel et réduire la fertilité (21, 22, 23).

Sommaire

Bien que le jeûne intermittent soit généralement sûr et efficace, il peut ne pas convenir à tout le monde. Certaines études suggèrent notamment que cela pourrait avoir plusieurs effets indésirables chez les femmes.

La ligne du bas

Il a été démontré que le jeûne intermittent stimule le métabolisme et la combustion des graisses tout en préservant la masse corporelle maigre, ce qui peut faciliter la perte de poids.

Lorsqu’il est associé à d’autres régimes comme le régime céto, il peut également accélérer la cétose et réduire les effets secondaires négatifs, tels que la grippe céto.

Bien que cela ne fonctionne pas pour tout le monde, le jeûne intermittent peut être une méthode de perte de poids sûre et efficace.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here