Les acides aminés aident à construire les protéines qui composent les tissus et les organes de votre corps.

En plus de cette fonction critique, certains acides aminés ont d'autres rôles spéciaux.

La méthionine est un acide aminé qui produit plusieurs molécules importantes dans votre corps. Ces molécules sont essentielles au bon fonctionnement de vos cellules.

En raison des molécules importantes qu'il produit, certains recommandent d'augmenter l'apport en méthionine. Cependant, d'autres recommandent de le limiter en raison d'effets secondaires négatifs possibles.

Cet article discute de l’importance de la méthionine et vous demande si vous devez vous soucier de sa quantité dans votre alimentation. Les sources et les effets secondaires potentiels sont également discutés.

Qu'est-ce que la méthionine?

Fonctions méthionine, aliments et effets secondairesPartager sur Pinterest

La méthionine est un acide aminé présent dans de nombreuses protéines, notamment dans les aliments et dans les tissus et les organes de votre corps.

En plus d'être un élément constitutif des protéines, il possède plusieurs autres caractéristiques uniques.

L'un d'entre eux est sa capacité à être converti en molécules importantes contenant du soufre (1).

Les molécules contenant du soufre ont diverses fonctions, notamment la protection de vos tissus, la modification de votre ADN et le maintien du fonctionnement correct de vos cellules (2, 3).

Ces molécules importantes doivent être fabriquées à partir d'acides aminés contenant du soufre. Parmi les acides aminés utilisés dans la fabrication des protéines dans l'organisme, seules la méthionine et la cystéine contiennent du soufre.

Bien que votre corps puisse produire lui-même la cystéine, un acide aminé, la méthionine doit provenir de votre alimentation (4).

De plus, la méthionine joue un rôle crucial dans le processus de fabrication de nouvelles protéines dans vos cellules, phénomène qui survient continuellement à mesure que les anciennes protéines se décomposent (1).

Par exemple, cet acide aminé commence le processus de production de nouvelles protéines dans vos muscles après une séance d’exercice qui les endommage (1, 5).

Résumé La méthionine est un acide aminé unique. Il contient du soufre et peut produire d'autres molécules contenant du soufre dans le corps. Il participe également au démarrage de la production de protéines dans vos cellules.

Il peut produire des molécules critiques pour la fonction cellulaire normale

L'un des principaux rôles de la méthionine dans l'organisme est qu'elle peut être utilisée pour produire d'autres molécules importantes.

Il est impliqué dans la production de cystéine, l'autre acide aminé soufré utilisé pour la construction de protéines dans le corps (1, 6).

La cystéine peut, à son tour, créer diverses molécules, notamment les protéines, le glutathion et la taurine (1).

Le glutathion est parfois appelé le «maître antioxydant» en raison de son rôle essentiel dans les défenses de votre corps (2, 7).

Il joue également un rôle dans le métabolisme des nutriments dans l'organisme et dans la production d'ADN et de protéines (2).

La taurine a de nombreuses fonctions qui aident à maintenir la santé et le bon fonctionnement de vos cellules (8).

L'une des molécules les plus importantes de la méthionine peut être convertie en S-adénosylméthionine, ou «SAM» (1).

La SAM participe à de nombreuses réactions chimiques en transférant une partie de celle-ci vers d'autres molécules, notamment l'ADN et les protéines (3, 9).

La SAM est également utilisée dans la production de créatine, une molécule importante pour l'énergie cellulaire (10, 11).

Globalement, la méthionine est impliquée directement ou indirectement dans de nombreux processus importants dans le corps en raison des molécules qu’elle peut devenir.

Résumé La méthionine peut être convertie en plusieurs molécules soufrées ayant des fonctions importantes, telles que le glutathion, la taurine, le SAM et la créatine. Ces molécules sont essentielles aux fonctions normales des cellules de votre corps.

Il joue un rôle dans la méthylation de l'ADN

Votre ADN contient l'information qui fait de vous qui vous êtes.

Même si une grande partie de ces informations peuvent rester les mêmes toute votre vie, des facteurs environnementaux peuvent en réalité modifier certains aspects de votre ADN.

C’est l’un des rôles les plus intéressants de la méthionine – qu’elle peut convertir en une molécule appelée SAM. SAM peut modifier votre ADN en y ajoutant un groupe méthyle (un atome de carbone et les atomes d'hydrogène qui lui sont liés) (3, 9).

La quantité de méthionine dans votre régime alimentaire peut influer sur l'ampleur de ce processus, mais il reste de nombreuses questions sans réponse à ce sujet.

Il est possible que l’augmentation de la méthionine dans l’alimentation augmente ou diminue les modifications de votre ADN à la suite de SAM (12).

De plus, si ces changements se produisent, ils pourraient être bénéfiques dans certains cas, mais nuisibles dans d'autres (12).

Par exemple, certaines recherches ont montré que les régimes riches en nutriments qui ajoutent des groupes méthyle à votre ADN pourraient réduire le risque de cancer colorectal (13).

Cependant, d'autres recherches ont montré qu'une consommation accrue de méthionine pourrait aggraver des conditions telles que la schizophrénie, peut-être en raison de l'ajout de groupes méthyle à l'ADN (12, 14).

Résumé Une des molécules produites par la méthionine, SAM, peut altérer votre ADN. Il n’est pas tout à fait clair que la teneur en méthionine de votre alimentation affecte ce processus, et il est possible que ce processus soit bénéfique dans certains cas et nuisible dans d’autres.

Les régimes pauvres en méthionine prolongent la durée de vie des animaux

Bien que la méthionine joue un rôle important dans le corps, certaines recherches montrent les avantages des régimes pauvres en cet acide aminé.

Certaines cellules cancéreuses dépendent de la méthionine alimentaire pour se développer. Dans ces cas, limiter votre apport alimentaire pourrait être bénéfique pour aider à affamer les cellules cancéreuses (15).

Comme les protéines végétales contiennent souvent moins de méthionine que les protéines animales, certains chercheurs pensent que les régimes alimentaires à base de plantes pourraient constituer un outil de lutte contre certains cancers (15, 16).

De plus, plusieurs études chez l'animal montrent que la réduction de la méthionine peut augmenter la durée de vie et améliorer la santé (17, 18, 19).

Une étude a montré que la durée de vie était plus longue de 40% chez les souris nourries avec un régime pauvre en méthionine (17).

Cette longévité peut être due à une résistance au stress et à un métabolisme améliorés, ainsi qu'au maintien de la capacité de reproduction des cellules du corps (20, 21).

Certains chercheurs ont conclu que la faible teneur en méthionine ralentissait effectivement le taux de vieillissement chez la souris (19).

On ne sait pas encore si ces avantages seront étendus à l'homme, mais certaines études en éprouvette ont montré les avantages d'une faible teneur en méthionine dans les cellules humaines (20, 22).

Cependant, des recherches sur l'homme sont nécessaires avant de tirer des conclusions.

Résumé Chez les animaux, une diminution de la teneur en méthionine de l’alimentation peut ralentir la vitesse de vieillissement et augmenter la durée de vie. Certaines études ont montré les avantages d’une réduction de la méthionine dans les cellules humaines, mais des recherches sont nécessaires chez les humains vivants.

Sources alimentaires de méthionine

Bien que pratiquement tous les aliments contenant des protéines contiennent de la méthionine, leur quantité varie considérablement. Les œufs, le poisson et certaines viandes contiennent de grandes quantités de cet acide aminé (23).

On estime qu'environ 8% des acides aminés contenus dans les blancs d'œufs sont des acides aminés contenant du soufre (méthionine et cystéine) (24).

Cette valeur est d'environ 5% dans le poulet et le bœuf et de 4% dans les produits laitiers. Les protéines végétales contiennent généralement des quantités encore plus faibles de ces acides aminés.

Certaines recherches ont également examiné la quantité globale d'acides aminés contenant du soufre (méthionine et cystéine) dans différents types de régimes (24).

La teneur la plus élevée (6,8 grammes par jour) a été signalée dans les régimes riches en protéines, tandis que les végétariens (3,0 grammes par jour) et les végétaliens (2,3 grammes par jour) ont des apports plus faibles.

Malgré la faible consommation de végétariens, d'autres recherches ont montré que leurs concentrations sanguines de méthionine étaient plus élevées que celles consommant de la viande et du poisson (25).

Cette découverte a conduit les chercheurs à conclure que le contenu alimentaire et les concentrations sanguines de méthionine n'étaient pas toujours directement liés.

Cependant, ces études ont montré que les végétaliens avaient à la fois un faible apport alimentaire et de faibles concentrations sanguines de méthionine (24, 25).

Résumé Les protéines animales ont souvent une teneur plus élevée en méthionine que les protéines végétales. Ceux qui suivent un régime à base de plantes consomment moins d’acides aminés contenant du soufre, bien qu’ils puissent avoir des taux de méthionine plus élevés ou plus faibles dans le sang.

Apport, Toxicité et Effets Secondaires

Les chercheurs ont établi un apport quotidien recommandé en acides aminés contenant du soufre (méthionine et cystéine), mais des études ont également examiné les effets secondaires de doses plus élevées.

Apport recommandé

L'apport quotidien recommandé en méthionine plus cystéine est de 19 mg / kg (8 mg / lb) par jour pour un adulte, soit environ 1,3 gramme pour une personne pesant 68 kg (150 livres) (4).

Cependant, certains chercheurs ont recommandé de consommer le double de cette quantité en fonction des limites des études utilisées pour déterminer l'absorption recommandée (24).

Les personnes âgées ont souvent un faible apport en méthionine, et des études ont montré qu’elles pouvaient avoir besoin d’un apport supérieur, de 2 à 3 grammes par jour (24, 26).

Bien que certains groupes puissent bénéficier de l'augmentation de leur apport en méthionine, de nombreux régimes dépassent 2 grammes par jour de méthionine plus cystéine.

Une variété de régimes, comprenant des régimes végétaliens, végétariens, traditionnels et riches en protéines, contient entre 2,3 et 6,8 grammes de ces acides aminés par jour (24).

Effets sur l'homocystéine

La principale préoccupation liée à un apport élevé en méthionine est peut-être due à l'une des molécules que cet acide aminé peut produire.

La méthionine peut être convertie en homocystéine, un acide aminé associé à plusieurs aspects des maladies cardiaques (27, 28).

Une consommation élevée de méthionine peut entraîner une augmentation de l'homocystéine, bien que certains individus soient plus sensibles à ce processus que d'autres (29).

Fait intéressant, les recherches indiquent que les dangers potentiels d'un apport élevé en méthionine pourraient être dus à l'homocystéine plutôt qu'à la méthionine elle-même (30).

Cependant, d'autres facteurs peuvent modifier les taux d'homocystéine.

Par exemple, même s'ils ont un apport alimentaire inférieur en méthionine, les végétariens et végétariens peuvent avoir une homocystéine plus élevée que les omnivores en raison d'un faible apport en vitamine B12 (31).

D’autres recherches ont montré qu’un régime riche en protéines et en méthionine n’augmentait pas l’homocystéine au bout de six mois, par rapport à un régime pauvre en protéines et en méthionine (32).

De plus, une modification de l'absorption pouvant atteindre 100% ne semble pas affecter l'homocystéine chez l'adulte en bonne santé sans carence en vitamines (33).

Effets secondaires

Pour évaluer les réactions du corps à la méthionine, les chercheurs administreront une seule grande dose de cet acide aminé et en observeront les effets.

Cette dose est beaucoup plus importante que la dose recommandée, souvent autour de 100 mg / kg (45 mg / lb) ou de 6,8 grammes pour une personne pesant 68 kg (150 livres) (29).

Ce type de test a été effectué plus de 6 000 fois, avec principalement des effets secondaires mineurs. Les effets secondaires mineurs comprennent les vertiges, la somnolence et les modifications de la pression artérielle (29).

Un événement indésirable majeur est survenu au cours de l'un de ces tests, entraînant le décès d'un individu hypertendu mais en bonne santé (34).

Cependant, il semble probable qu’une surdose accidentelle d’environ 70 fois la dose recommandée ait provoqué les complications (34).

Dans l’ensemble, il semble que la méthionine ne soit pas particulièrement toxique chez l’homme en bonne santé, sauf à des doses extrêmement élevées qui seraient pratiquement impossibles à obtenir par le biais du régime alimentaire.

Bien que la méthionine soit impliquée dans la production d'homocystéine, rien n'indique que l'ingestion dans une plage typique soit dangereuse pour la santé cardiaque (29).

Résumé Les personnes qui suivent de nombreux types de régimes dépassent souvent l'apport minimum recommandé de méthionine. Les effets secondaires provoqués par des doses élevées sont souvent mineurs mais peuvent devenir dangereux à des doses extrêmement élevées.

Le résultat final

La méthionine est un acide aminé unique contenant du soufre qui peut être utilisé pour construire des protéines et produire de nombreuses molécules dans le corps.

Ceux-ci comprennent l'antioxydant glutathion et la molécule SAM, utilisée pour modifier l'ADN et d'autres molécules.

La méthionine se trouve dans une variété d’aliments contenant des protéines et est souvent plus élevée dans les protéines animales que dans les protéines végétales. Il a été démontré que les régimes à faible teneur en méthionine prolongent la durée de vie des animaux, mais son importance pour l’homme n’est pas encore claire.

Les personnes qui consomment de nombreux types de régimes répondent généralement aux doses recommandées de méthionine, bien que certaines personnes âgées puissent en tirer parti.

Les effets secondaires dus à de fortes doses sont généralement mineurs, mais pourraient devenir dangereux à des doses extrêmement élevées, bien au-delà de ce que l'on pourrait obtenir avec un régime normal.

Selon les recherches disponibles chez l’homme sain, il n’est probablement pas nécessaire de limiter ou d’augmenter spécifiquement l’apport en méthionine dans votre alimentation.