Hémorroïdes : La douleur, la tendresse, les saignements et les démangeaisons intenses qui accompagnent les hémorroïdes suffisent souvent à vous faire grimper au mur.

Également appelées piles, ces veines distendues ou gonflées de l’anus et des parties inférieures de votre rectum peuvent coaguler ou se renfler si elles ne sont pas traitées et peuvent nécessiter une intervention chirurgicale (1, 2).

Heureusement, certains aliments peuvent aider à atténuer les symptômes – et même à prévenir les piles en premier lieu (3).

Voici 15 aliments utiles pour les hémorroïdes.

Hémorroïdes Lentilles, légumineuses, légumes riches en fibres contre piles
Hémorroïdes

1. Légumineuses

Lorsqu’on essaie d’éviter ou d’empêcher les éruptions de piles, une règle de base est de s’assurer que vous obtenez suffisamment de fibres (4).

Vous pouvez obtenir deux types de fibres alimentaires solubles et insolubles dans les aliments. Tandis que le type soluble forme un gel dans votre tube digestif et peut être digéré par des bactéries amicales, les fibres insolubles aident à gonfler vos selles (5, 6, sept).

Pour promouvoir un intestin sain, vous avez besoin des deux.

Les légumineuses sont les graines comestibles des plantes dans Fabaceae famille. Ils comprennent les haricots, les lentilles, les pois, le soja, les arachides et les pois chiches.

Ils sont chargés des deux types de fibres mais particulièrement riches en types solubles (8, 9).

Par exemple, 1 tasse (198 grammes) de lentilles cuites contient près de 16 grammes de fibres. C’est à peu près la moitié de l’apport en fibres recommandé (10).

La plupart des adultes devraient prendre entre 21 et 38 grammes par jour, bien que cela puisse varier en fonction de votre âge et de votre sexe (11).

Les lentilles et les autres légumineuses peuvent encombrer vos selles, ce qui réduit les risques de fatigue lorsque vous allez à la salle de bain. Cela peut aider à prévenir les hémorroïdes ou atténuer les symptômes (12).

2. grains entiers

Comme les légumineuses, les grains entiers sont des centrales nutritionnelles. C’est parce qu’ils conservent leur germe, son et endosperme, qui sont chargés de composants bénéfiques tels que la fibre (sept, 13).

Les grains entiers sont particulièrement riches en fibres insolubles. Cela aide votre digestion à avancer, ce qui peut aider à réduire la douleur et l’inconfort associés aux piles (13).

N’oubliez pas que les grains entiers vont au-delà de la farine et du pain de blé entier Bien que ce soient de bonnes options, cette catégorie comprend également l’orge, le maïs, l’épeautre, le quinoa, le riz brun, le seigle entier et l’avoine (13).

La farine d’avoine est une option particulièrement intéressante à inclure dans votre alimentation lorsque vous essayez de réduire les symptômes de la formation de piles.

Il contient un type spécifique de fibre soluble appelée bêta-glucane, qui profite au microbiome intestinal en agissant comme un prébiotique. Les prébiotiques aident à nourrir les bonnes bactéries de votre intestin (14, 15).

Lorsque vous magasinez pour des flocons d’avoine, gardez à l’esprit que les flocons d’avoine coupés en acier prennent plus de temps à cuire mais sont moins transformés. Ils fournissent une plus grande morsure et environ 5 grammes de fibres par portion de 1/4 tasse (40 grammes) d’avoine sèche, contre 4 grammes pour l’avoine à cuisson rapide ou roulée (16, 17).

3. Brocoli et autres légumes crucifères

Les légumes crucifères comprennent le brocoli, le chou-fleur, le chou de Bruxelles, la roquette, le bok choy, le chou frisé, les radis, les navets et le chou (18).

Bien qu’ils soient principalement connus pour leurs propriétés anticancéreuses, ils fournissent également une quantité impressionnante de fibres insolubles (18).

Par exemple, une tasse (76 grammes) de brocoli cru fournit environ 2 grammes de fibres alimentaires, toutes insolubles. Cela fonctionne pour encombrer vos tabourets et vous maintenir régulier (19).

De plus, les légumes crucifères contiennent du glucosinolate, un produit chimique végétal qui peut être décomposé par les bactéries intestinales (20).

Une étude portant sur 17 adultes a montré que l’augmentation de la consommation de légumes crucifères de 6,4 grammes par livre (14 grammes par kg) de poids corporel diversifiait leur microbiome intestinal en moins de 2 semaines (20).

La diversité des bactéries intestinales est liée à un système gastro-intestinal plus résilient, ainsi qu’à une immunité améliorée. Ceci, ainsi que leur teneur en fibres insolubles, font des légumes crucifères un excellent choix pour éviter les piles (20, 21).

4. Artichauts

Les artichauts sont chargés de fibres, un brut de taille moyenne (128 grammes) contenant environ 7 grammes de cet élément nutritif (22).

Comme beaucoup d’aliments riches en fibres, les fibres d’artichauts aident à nourrir les bactéries bénéfiques de votre intestin (23, 24).

Deux études chez l’homme ont montré que l’inuline – un type de fibre soluble dans les artichauts – augmentait le nombre de bactéries intestinales bénéfiques, telles que Bifidobactéries et Lactobacilles (24, 25).

Cela peut aider à prévenir l’apparition de pilules ou à en atténuer les symptômes en gardant votre intestin sain et régulier (21, 26).

5. légumes racines

Les légumes racines tels que les patates douces, les navets, les betteraves, les rutabagas, les carottes et les pommes de terre sont riches et nutritifs.

Ils sont riches en fibres intestinales saines, contenant environ 3 à 5 grammes par portion.

En ce qui concerne les tubercules, n’oubliez pas qu’une grande partie de leur fibre est logée dans la peau. Veillez donc à la laisser lorsque vous en aurez le plaisir (27).

De plus, les pommes de terre blanches cuites et refroidies contiennent une sorte de glucide appelé amidon résistant, qui passe dans votre tube digestif sans être digéré. Comme les fibres solubles, il aide à nourrir vos bactéries intestinales amicales (28, 29, 30).

Comme cela réduit la constipation, cela peut atténuer les symptômes des piles.

La meilleure façon d’incorporer des légumes-racines à votre régime alimentaire est de les faire rôtir, cuire à la vapeur, les faire sauter ou les faire bouillir avec la peau. Ils sont également merveilleux en purée, ou découpés et cuits au four en remplacement des frites.

6. courge

D’été en hiver, la courge apporte couleur et fibres à votre assiette.

Il en existe de nombreuses variétés, notamment la courge jaune, la courgette, la courge poivrée, la courge musquée et la citrouille.

Le plus fibreux de ce groupe est la courge poivrée, qui contient 9 grammes de ce nutriment qui combat les hémorroïdes dans chaque tasse (205 grammes) de cubes cuits au four (31).

Savourez une courge rôtie, sautée ou bouillie pour garder votre tube digestif en mouvement tout en préservant les piles.

7. poivrons

Le poivron est un autre excellent légume pour vous aider à faire des tas.

Chaque tasse (92 grammes) de poivrons doux émincés fournit près de 2 grammes de fibres (32).

Même s’ils ne sont pas aussi fibreux que certains des autres légumes figurant dans cette liste, les poivrons sont très hydratants et contiennent 93% d’eau (32).

Avec les fibres, cela facilite la transmission des selles et évite les efforts.

8. céleri

De la même manière que les poivrons, le céleri fournit beaucoup d’eau, ainsi que des fibres. Cela adoucit les selles et diminue le besoin de forcer.

Une grosse tige de 11–12 pouces (28–31 cm) fournit 1 gramme de fibres et contient 95% d’eau (33).

Coupez ce légume croustillant en salade, ajoutez-le à une soupe ou à un ragoût, ou plongez les tiges dans un peu de votre beurre de noix préféré.

9. concombres et melons

Les concombres et les melons appartiennent à la Cucurbitacées famille (34).

Comme les poivrons et le céleri, ils constituent un moyen délicieux d’apporter des fibres et de l’eau dans votre tube digestif.

Lorsque vous mangez du concombre, assurez-vous de laisser la peau, car vous obtiendrez le plus de fibres possible.

10. poires

Une poire moyenne contient près de 6 grammes de fibres, soit 22% de vos besoins quotidiens en fibres (1135).

Assurez-vous de manger ce fruit avec la pelure, car c’est là que se trouve une grande partie de la fibre qui défie les piles.

Les poires constituent un excellent casse-croûte ou peuvent être cuites ou mélangées dans des soupes ou des salades.

11. pommes

Comme les poires, les pommes contiennent une quantité impressionnante de fibres.

Par exemple, une pomme moyenne possède près de 5 grammes de fibres. De plus, une partie de cette fibre est la pectine, une fibre soluble qui crée une consistance semblable à un gel dans le tube digestif (36).

Cela aide à ramollir et à encombrer vos selles, ce qui facilite les efforts et aide à soulager l’inconfort associé aux piles.

12. Framboises

Bien que les baies soient considérées comme fibreuses, les framboises se distinguent comme une centrale de conditionnement de fibres.

Il suffit de manger 1 tasse (123 grammes) de framboises crues pour 8 grammes de fibres avec une teneur en eau de 85% (37).

Ensemble, ces nutriments permettront d’aller plus facilement aux toilettes sans se fatiguer.

13. bananes

Bénéficiant à la fois de pectine et d’amidon résistant, les bananes sont un aliment idéal à incorporer à votre alimentation pour calmer les symptômes des tas (38, 39).

Une banane moyenne de 18–20 cm (7–8 pouces) fournit 3 grammes de fibres (40).

Alors que sa pectine crée un gel dans votre tube digestif, son amidon résistant nourrit vos bactéries intestinales amicales – une excellente association pour aider vos hémorroïdes.

14. pruneaux

Les pruneaux sont considérés comme laxatifs de la nature.

Des études ont montré qu’une consommation modérée (jusqu’à 10 pruneaux par jour) peut améliorer la consistance des selles et la motilité digestive chez les personnes atteintes de constipation (41).

Ceci est attribué non seulement aux fibres mais aussi au sorbitol. Le sorbitol est un alcool de sucre que vos intestins ne digèrent pas bien. Il aspire de l’eau dans votre tube digestif, ramollit les selles et incite à ne plus avoir à utiliser la salle de bain (42).

Les pruneaux compotés apportent un peu plus d’eau. Pour les faire, faites simplement mijoter les pruneaux séchés dans de l’eau filtrée pendant 10 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

15. fluides

Rester hydraté contribuera à rendre les selles plus molles et plus faciles à éliminer.

La quantité d’eau que vous devriez boire dépend de votre âge, de votre sexe et de votre niveau d’activité. Assurez-vous d’opter pour l’eau la majorité du temps. Si vous avez besoin d’un peu plus de goût, ajoutez-y des tranches de citron ou des baies.

Vous pouvez parfois utiliser d’autres liquides à faible teneur en sucre, tels que les thés non sucrés ou légèrement sucrés et les bouillons clairs à faible teneur en sodium.

En règle générale, il est recommandé de boire 8 verres de 8 onces par jour, mais il s’agit là d’un conseil arbitraire qui n’a pas de fondement scientifique. Cela dépend de ce qui fonctionne le mieux pour vous (43).

Aliments à éviter

C’est une bonne idée de limiter les aliments pauvres en fibres. Ceux-ci peuvent aggraver la constipation, ce qui peut déclencher des piles.

Les aliments à faible teneur en fibres à éviter comprennent:

  • Les produits laitiers. Ceux-ci incluent le lait, le fromage et d’autres variétés.
  • Farine blanche. Le son et le germe ont été retirés de cette farine, ce qui la rend moins fibreuse. Les produits fabriqués à partir de ce type de farine comprennent les pains blancs, les pâtes et les bagels.
  • Viande rouge. Évitez ce type de viande, car sa digestion prend plus de temps et peut aggraver la constipation.
  • Viandes transformées. Ces aliments, tels que la bologne et autres charcuteries froides, sont faibles en fibres et riches en sodium, ce qui augmente le risque de constipation.
  • Nourriture frit. Ceux-ci peuvent être difficiles pour votre tube digestif et difficiles à digérer.
  • Aliments salés. Ils peuvent provoquer des ballonnements et rendre vos hémorroïdes plus sensibles.

Vous devriez également éviter:

  • Aliments épicés. Bien qu’ils ne soient pas nécessairement pauvres en fibres, les aliments épicés peuvent augmenter la douleur et l’inconfort associés aux hémorroïdes.
  • Boissons contenant de la caféine. Ces boissons, en particulier le café, peuvent durcir les selles et rendre plus douloureuse l’utilisation des toilettes.
  • De l’alcool. Comme les boissons contenant de la caféine, les boissons alcoolisées peuvent assécher vos selles et exacerber l’inconfort des piles.

Les hémorroïdes, ou des piles, peuvent causer beaucoup de douleur et d’inconfort.

Certains aliments peuvent aggraver vos symptômes, mais d’autres peuvent être très bénéfiques.

Augmenter votre consommation de fibres peut aider à atténuer les symptômes – tout comme rester hydraté avec beaucoup d’eau.

Les grains entiers, les légumineuses, les légumes et les fruits sont chargés de fibres. En consommer davantage peut vous aider à rester régulier et à prévenir la constipation – et donc les piles.

Cependant, si vos symptômes ne s’améliorent pas ou ne s’aggravent pas, consultez votre fournisseur de soins de santé pour déterminer le meilleur plan de traitement pour vous.

 

Lire Aussi : Les 9 haricots et légumineuses les plus sains que vous puissiez manger

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here